Griffin sera capitaine de l’Irlande pour les adieux internationaux contre le Japon

L’arrière de 27 ans remportera sa 41e sélection au RDS, ayant été capitaine de son pays depuis 2018 après avoir fait ses débuts sous le maillot vert lors des Six Nations féminines de 2016.

L’entraîneur principal Adam Griggs – qui prend également en charge l’équipe pour la dernière fois – a nommé trois joueuses non capées dans son matchday 23 après que l’Irlande ait battu les États-Unis 20-10 le week-end dernier.

Les deux joueuses du Leinster, Mary Healy et Ella Roberts, et l’arrière du Connacht, Shannon Touhey, sont toutes incluses pour la première fois et espèrent avoir un impact sur le banc.

Aoife Doyle, du Munster, fait son retour dans le XV de départ et est rejointe dans le trio arrière par Lauren Delany et Laura Sheehan, qui ont été retenues après la victoire de vendredi dernier contre les États-Unis à Dublin.

Eimear Considine et Sene Naoupu poursuivent leur partenariat dans l’entrejeu, mais il y a une nouvelle paire de demi-défenseuses, Enya Breen étant titularisée en numéro 10 pour la première fois aux côtés de Kathryn Dane.

Dans le pack, Laura Feely, Neve Jones et Linda Djougang sont nommées en première ligne, tandis que l’expérimentée Aoife McDermott revient en deuxième ligne aux côtés de Sam Monaghan.

Griffin est titularisée au poste de blindside flanker maillot irlande rugby pour sa 41e sélection en Irlande, Edel McMahon continue d’occuper le poste d’openside et Hannah O’Connor est de retour dans l’équipe au poste de numéro 8 après une blessure.

Il s’agira d’une occasion spéciale pour les trois joueuses qui n’ont pas été sélectionnées sur le banc, puisque Healy, Touhey et Roberts espèrent toutes trois obtenir leur première cape devant le public du RDS.

Griggs a déclaré : « Après la victoire de la semaine dernière contre les États-Unis, il s’agit d’une opportunité très intéressante pour le groupe à l’approche de notre deuxième test d’automne.

« Un certain nombre de joueuses ont mérité leur chance et il est important d’explorer la profondeur du groupe et de construire des couches d’expérience dans la perspective des Six Nations féminines de 2022.

« Il est particulièrement excitant de voir un certain nombre de jeunes joueuses passer par l’Inter-Pros et la All-Ireland League, et pour elles, avoir leur chance au niveau du test ce week-end est primordial alors que l’équipe entre dans un nouveau cycle. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.